Sep 27, 2021

digitalisation ports smart

Digitalisation : émergence des ports smart

Catégories:

Un port SMART est un port qui utilise l’automatisation et des technologies innovantes, notamment l’intelligence artificielle (IA), le Big Data, l’Internet des objets (IoT) et la blockchain pour améliorer ses performances.

Le besoin d’évoluer et de devenir « smart » est encore plus important aujourd’hui avec les exigences changeantes du commerce mondial :

  • les navires sont de plus en plus gros ;
  • les marchandises se déplacent rapidement ;
  • et les enjeux géopolitiques créent de nouveaux défis pour les ports du monde entier.

Bien que l’industrie portuaire et du transport de conteneurs soit souvent considérée comme conservatrice et résistante au changement, de nouvelles technologies, systèmes et solutions émergentes modifieront cette perception dans les années à venir, conduisant l’ensemble du secteur vers un avenir plus brillant et plus connecté avec l’émergence des ports smart.

 

L’industrie portuaire a déjà adopté de nombreuses technologies émergentes telles que :

  • les jumeaux numériques (digital twin) ;
  • l’optimisation et la visualisation des flux de marchandises offrant aux clients une transparence de bout en bout du parcours de leur cargaison tout au long de l’approvisionnement
  • et l’émergence de la 5G avec une faible latence de la connectivité pour améliorer les opérations portuaires.

 

Digitalisation des processus pour des ports smart

La digitalisation ou numérisation des processus industriels bouleverse la façon dont nous produisons des biens et des services avec une recherche continue d’une efficacité accrue et une meilleure gestion des ressources.

Cette transformation couplée à l’intelligence artificielle et l’Internet des objets (IoT) s’appelle l’Industrie 4.0, pierre angulaire de la digitalisation en raison du besoin évident de mettre à disposition les informations de tous les actifs industriels.

Le secteur maritime n’échappe pas à cette transformation digitale et le changement commence à s’accélérer.

Le port d’Esbjerg, par exemple, s’appuie sur une plate-forme de visualisation de données Digital Twin (les jumeaux numériques) pour identifier, surveiller et analyser les émissions non seulement de sa propre consommation de carbone, mais également de tous les acteurs utilisant les installations du port.

La digitalisation et la mesure des actifs du port ont permis au port de faire des progrès significatifs dans la réduction de sa production de carbone au sein de la communauté portuaire.

 

Cependant, le processus de digitalisation des activités portuaires reste encore marginal, bien présentant un gros potentiel en termes d’opportunités pour les ports.  Le récent rapport de Innovez One paru en février 2021 révèle que sur les 4 900 ports dans le monde, 80 % continuent de s’appuyer sur des processus traditionnels et papier pour gérer les services maritimes.

 

La conférence Smart Digital Ports of the Future pour échanger sur les meilleures pratiques portuaires

La conférence Smart Digital Ports of the Future est le seul événement international annuel sur le marché qui rassemble le plus grand nombre de ports mondiaux, de terminaux et l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement pour débattre, partager les meilleures pratiques, les derniers développements et propulser avec succès l’industrie avec la digitalisation.

En 2019, Joyce Bliek, directrice des solutions d’affaires numériques du port de Rotterdam, a décrit ce que signifie être un port numérique.

À mesure que la technologie se développe et que la chaîne d’approvisionnement mondiale devient de plus en plus numérique, les ports doivent devenir un « nœud numérique » au sein de cette infrastructure.

Les avantages d’adopter une double approche qui englobe à la fois le physique et le numérique, comme l’explique Joyce Bliek, sont considérables, en particulier pour le test et l’optimisation des infrastructures physiques.

Construire un mur de quai, par exemple, sans le support de la technologie des jumeaux numériques et de l’analyse prédictive, pourrait être très coûteux, tandis que tester la fonctionnalité de la structure avant sa construction offre une idée beaucoup plus claire de l’impact qu’un investissement majeur comme celui-ci pourrait avoir.

Les économies réalisées grâce à la digitalisation peuvent être investies ailleurs pour financer des projets clés de maintenance et d’infrastructure, permettant au port de se concentrer sur l’amélioration de l’efficacité de ses opérations.

Le port autonome de Lomé s’est lancé dans un processus de digitalisation et de dématérialisation depuis 2014. Ces démarches innovantes ont pour ambition de placer le port de Lomé dans la dynamique des ports SMART.

Source : Port Technology ; article original : https://www.porttechnology.org/news/what-is-a-smart-port/