Août 4, 2022

Marchandises conventionnelles Port de Lomé

Le transport maritime des marchandises conventionnelles (non conteneurisées, ni en vrac)

Catégories:

Le transport maritime des marchandises conventionnelles désigne les marchandises qui sont transportées ni en vrac, ni en conteneurs, ni en charges roulantes (Ro – Ro).

Le transport maritime des marchandises conventionnelles est encore appelé transport conventionnel.

 

Qu’est-ce qu’une marchandise conventionnelle ?

 

Les marchandises conventionnelles se définissent comme l’ensemble des marchandises transportées à nu ou avec des emballages légers, sans conditionnement particulier autre que des emballages ponctuels.

 

Elles sont surtout caractérisées par le fait qu’elles ne sont pas logées dans des charges roulantes, ni en conteneurs. Ce sont des produits disposés seulement en « vrac » dans le navire qui assure le transport.

 

Les marchandises conventionnelles font toujours l’objet d’une manutention verticale.

 

 

 

Les différents types de marchandises conventionnelles dans le transport maritime

 

On distingue quatre (4) grandes familles de produits/ marchandises conventionnelles.

 

Il s’agit  :

 

  1. Des produits métallurgiques  (coils, tubes, fer, fil de fer, tôles, etc.)

 

 

Les produits métallurgiques sont ceux issus d’un processus d’extraction et de purification des métaux, de leurs alliages et de leurs emplois. Par exemple, le fer, les tôles d’acier, les tubes, les fils de fer, les solides industriels et autres contenus provenant de la métallurgie.

 

 

  1. Des produits alimentaires (farine, sucre, riz, fruits et légumes, produits sous froid, etc.)

 

Les produits alimentaires sont toutes sortes d’aliments naturels ou conservés qui sont destinés à être consommés. C’est le cas de la farine, du riz, du sucre, des fruits, les céréales, l’huile, des produits sous froid, pour ne citer que ceux-là.

 

 

  1. Des produits forestiers (bois en grumes, bois sciés, pâte à papier, bobines de papier) 

 

Les produits forestiers couvrent l’ensemble des dérivés des ressources forestières, utilisés dans les travaux de construction et même la réalisation de papiers. Il y a les bois en grumes, les bois sciés, les palettes, les fûts, les bobines de papier, la pâte à papier, etc. Ce sont des éléments non conteneurisés lors du transport.

 

Un grumier est un navire de charge spécialisé dans le transport de bois en grumes. Selon leur taille, ils sont classés comme des cargos polyvalents ou comme des vraquiers.

 

https://www.facebook.com/portdelomeofficiel/posts/pfbid02qkzJqxtB55p9RMR6i53GGfeErNafFWmKs7Mjm97Sz4fGeX49b7uviJZ1F7aaizWfl

 

  1. Des produits finis

 

Les produits finis sont ceux obtenus après un ou plusieurs processus de transformation. Cette dernière catégorie comporte principalement les colis volumineux, les sacs lourds, les cartons, les caisses dans lesquels sont rangés ces produits.

 

Dans cette dernière catégorie, on range essentiellement les colis lourds et “les projets industriels” (ventes d’usines clé en mains par exemple).

 

 

 

Les navires dédiés au transport des marchandises conventionnelles

 

Les marchandises conventionnelles sont transportées par des navires spéciaux appelés « Navires Conventionnels ».

 

Les navires conventionnels sont aussi appelés « cargos de divers » ou « cargos mixtes » lorsqu’ils transportent des passagers. Ils transportent les marchandises en sacs, en vrac, en conteneurs, les marchandises emballées dans des formats non conventionnels (break-bulk, à l’exemple des rouleaux de papier ou des caisses) ou transportées à l’unité (neo bulk, comme les voitures ou les grumes).

 

La principale caractéristique des navires conventionnels est leur flexibilité. Ils disposent en effet de leurs propres moyens de levage (grues et mâts de charge), contrairement aux navires spécialisés. Ils peuvent donc être utilisés dans les ports non équipés et peuvent charger et décharger une grande variété de cargaisons.

 

Les navires conventionnels n’ont pas pour autant disparu, bien que le conteneur soit devenu le principal mode de fret dans le transport maritime. Au contraire, les conventionnels se sont adaptés en incluant la possibilité d’entreposer des conteneurs sur le pont, voire dans les cales. Ainsi, les cales peuvent abriter plusieurs ponts intermédiaires dont les planchers, composés de plaques mobiles, peuvent être déployés en fonction des besoins.

 

Les navires conventionnels sont employés à la fois sur les lignes régulières et en tramping, à la différence des navires spécialisés qui naviguent généralement dans un de ces deux modes seulement. En tramping, ces navires embarquent le plus souvent des cargaisons homogènes de produits en vrac, comme des granulats emballés, des grumes, des rouleaux de papier, des produits de l’industrie métallurgique (barres, tuyaux, ferraille…). Sur lignes régulières, ils embarquent principalement des produits finis de l’industrie, emballés et parfois sur palettes.

 

 

Les enjeux du transport maritime des marchandises conventionnelles.

 

Le transport maritime des marchandises conventionnelles présente des avantages et des inconvénients.

 

L’un des inconvénients majeurs du transport conventionnel est qu’il nécessite suffisamment de main-d’œuvre pour assurer les opérations de chargement et de déchargement.

 

 

La conteneurisation réduit considérablement le transport des marchandises conventionnelles. Mais, le conventionnel continue de présenter des avantages dans le domaine portuaire vu que les progrès ne sont pas étendus à tous les types de marchandises.

 

Le conventionnel réduit les coûts d’installation côtière.

 

Il est possible que les marchandises transportées en conventionnel, soient déchargées au moyen de plus petits navires.

 

Ces derniers assurent le transport vers les endroits difficiles à accéder par les pétroliers, les conteneurs et les vraquiers en raison de leur taille.

 

Par ailleurs, certains ports deviennent conscients de l’importance du système conventionnel. Dorénavant, ils exigent que les marchandises initialement en vrac, soient déchargées de façon conventionnelle. À titre d’exemple, le mazout pour les centrales électriques est expédié en vrac dans les îles de Tuvalu. Cependant, il est déchargé en barils.

 

 

Sources : https://www.transports64.fr/quest-ce-quune-marchandise-conventionnelle/

 

https://www.lantenne.com/Les-conventionnels-navires-a-tout-faire_a14060.html